Mala Lengua  
 
AfroCubaWeb
  Home - Portal | Music - Música | Authors - Autores | Arts - Artes 
  Site Map - Mapa del Sitio | News - Noticias | Search ACW - Buscar en ACW 
 
  Mala Lengua
 

Book coverPlus jamais esclaves! De l’insoumission à la révolte, le grand récit d’une émancipation (1492-1838)
Paris: Editions La Découverte, 2016.
Aline Helg

SLAVES NEVERMORE! From Insubordination to Revolt, Slaves’ Emancipation in the Americas before Abolitionism (1492-1838)

Until recently, the emancipation of slaves in the Americas was believed to be primarily the work of liberal, white abolitionists. Aline Helg challenges this version of history by showing that long before abolitionism, many African slaves and their descendants managed to free themselves. Relying on a vast historiography based on U.S., Latin American, Caribbean, and European sources, she is the first historian to focus on slaves’ resistance and rebellion in the whole Western Hemisphere, from Canada to the Southern Cone and the Caribbean, and over more than three centuries, from early colonization to the U.S. and Haitian revolutions, Spanish American independence, and abolition in the British Caribbean. Thanks to this comprehensive framework, her book reveals the distinct strategies slaves developed to achieve freedom according to their context—flight and marronage, manumission and self-purchase, military service, and revolt—as well as their ability to exploit any weakness in the domination system. Without overstating slaves’ agency, it shows how these men, women and children contributed to the slow demise of slavery—or to its abolition.

After many years at the University of Texas at Austin, historian Aline Helg is now a professor at the University of Geneva. Her books include Liberty and Equality in Caribbean Colombia, 1770-1835 (2004) and Our Rightful Share. The Afro-Cuban Struggle for Equality, 1886-1912 (1995), both winners of prizes from the American Historical Association.

¡NUNCA MÁS ESCLAVOS!top
De la insubordinación a la rebelión: La emancipación de los esclavos en las Américas antes del abolicionismo (1492-1838)

Hasta hace poco, se consideraba que la emancipación de los esclavos en las Américas había
sido más que todo la obra de los abolicionistas blancos y progresistas. Aline Helg revisa esta
versión de la historia y demuestra que mucho antes del abolicionismo, numerosos esclavos
africanos y afrodescendientes lograron liberarse. Apoyándose en una extensa bibliografía de
estudios basados en fuentes archivísticas de Estados Unidos, América Latina, el Caribe y
Europa, ¡Plus jamais esclaves! es la primera historia de la resistencia y la rebelión de los
esclavos en las Américas, desde Canadá hasta el Cono Sur y el Caribe, y durante más de tres
siglos, desde el inicio de la colonización hasta las revoluciones en los Estados Unidos y Haití, las independencias iberoamericanas y la abolición total de la esclavitud en las colonias británicas. Mediante un enfoque comparatista y comprehensivo, revela las distintas estrategias elaboradas por los esclavos para lograr su libertad según el contexto —la huida y el cimarronaje, la manumisión y la compra de la libertad, el servicio militar y la rebelión— y su capacidad para aprovechar las debilidades del sistema de dominación. Sin magnificar el papel de los esclavos ni ocultar los límites de sus acciones, muestra que la esclavitud deshumanizante no logró impedir que numerosos hombres, mujeres y niños accedieran por sus propios medios a la libertad, contribuyendo así a la lenta decadencia de la esclavitud — o a su abolición.

Después de haber enseñado en la Universidad de Texas en Austin de 1989 a 2003, la historiadora Aline Helg es hoy profesora en la Universidad de Ginebra. Sus obras incluyenLiberty and Equality in Caribbean Colombia, 1770-1835 (2004) y Our Rightful Share. The Afro-Cuban Struggle for Equality, 1886-1912 (1995), ambas también publicadas en traducción española y ganadoras de premios de la American Historical Association.

Plus jamais esclaves !top
De l’insoumission à la révolte  le grand récit d’une émancipation (1492-1838)
Aline Helg

Mise en vente : 10/03/2016
Sciences humaines – 420 pages – 26,00 €
Longtemps, l’émancipation des esclaves fut considérée comme l’oeuvre des abolitionnistes, libéraux et blancs. Dans ce livre, qui fait pour la première fois le grand récit sur plus de trois siècles des insoumissions et des rébellions d’esclaves en couvrant l’ensemble des Amériques, Aline Helg déboulonne cette version de l’histoire.
La réalité de leurs luttes pour la liberté dépasse en effet en force et en subtilité toutes les idées reçues.
Longtemps, l’émancipation des esclaves fut considérée comme l’oeuvre des abolitionnistes, libéraux et blancs ; comme un mouvement, en somme, impulsé au sein même des pays responsables de la condition servile. Dans ce livre, qui fait pour la première fois le grand récit des insoumissions et des rébellions d’esclaves en couvrant, sur plus de trois siècles, l’ensemble des Amériques, Aline Helg déboulonne cette version de l’histoire. Elle montre que, bien avant la naissance des mouvements abolitionnistes, une partie des millions d’esclaves arrachés à l’Afrique par la traite négrière et de leurs descendants étaient parvenus à se libérer. Tel est l’enseignement majeur de ce livre, qui repose sur des études états-uniennes, latino-américaines, antillaises, britanniques, françaises et néerlandaises.
De cet inventaire critique sans précédent d’une historiographie en renouveau constant depuis trois décennies, il ressort une réalité qui dépasse en force et en richesse toutes les idées reçues. Les esclaves ont en effet rarement opté pour la révolte massive, comme à Saint-Domingue, puis dans les Antilles britanniques de la Barbade, Démérara et la Jamaïque ; ils ont le plus souvent exploité les failles du système, à l’échelle locale ou globale, pour gagner leur liberté. C’est la force de l’ouvrage pionnier d’Aline Helg que de faire ressortir ces stratégies destinées à renverser subrepticement un rapport de forces qui, dans son écrasant déséquilibre, ne laissait a priori rien espérer.
Sans magnifier le rôle des esclaves ni occulter les limites de leurs actions, ce livre offre une leçon d’espoir. Il montre que l’esclavagisme déshumanisant n’est pas parvenu à empêcher que des hommes, des femmes et des enfants accèdent, par leurs propres moyens, à la liberté.
Après avoir enseigné à l’université du Texas à Austin, l’historienne Aline Helg est désormais professeure à l’université de Genève. Elle a publié Liberty and Equality in Caribbean Colombia, 1770-1835 (2004) et Our Rightful Share. The Afro-Cuban Struggle for Equality, 1886-1912 (1995), tous deux lauréats de prix de l’American Historical Association.

Articles/Artículostop

La liberté, cela s’arrache !  7/8/2016 Le Monde: Plus jamais esclaves ! De l’insoumission à la révolte, le grand récit d’une émancipation 1492-1838 de Aline Helg

Plus jamais esclaves!  5/13/2016 Sciences Humaines: "Ces différentes modalités de libération, décrites ici dans le détail, font qu’une partie importante de la population noire des Amériques n’était pas esclave. Avant même que le mouvement en faveur de l’abolition commence vers les années 1760, des esclaves ont ainsi réussi à imposer leur désir de liberté. Ils ont créé un état de fait qui a renforcé l’abolitionnisme. Ils ont même été, jusqu’à un certain point, les acteurs de leur propre histoire. D’où l’intérêt de ce livre de revenir sur cette facette peu connue de l’histoire de l’esclavage."

Aline Helg, Plus jamais esclaves ! De l’insoumission à la révolte, le grand récit d’une émancipation 1492-1838 Rocío Munguía Aguilar  2/1/2016 Lectures: "L’abolition de l’esclavage dans les diverses colonies du Nouveau Monde fut-elle le fruit d’une générosité philanthropique des puissances européennes, ou bien le produit de luttes politiques menées par les esclaves eux-mêmes ? Pour l’historienne Aline Helg, il n’y a aucun doute : pas de donation extérieure ni d’acte généreux, comme l’ont souvent prétendu les décrets officiels d’abolition1 ; les esclaves ont été, pendant plus de trois siècles et dans l’ensemble des Amériques, les principaux acteurs de leur émancipation."

Plus jamais esclaves ! Compte rendu de Rocío Munguía Aguilar  2/1/2016 Lectures: "De cet inventaires critique sans précédent d'une historiographie en renouveau constant depuis trois décennies, il ressort une réalité qui dépasse en force et en richesse toutes les idées reçues. Les esclaves ont en effet rarement opté pour la révolte massive, comme à Saint-Domingue, puis dans les Antilles britanniques de la Barbade, Démérara et la Jamaïque ; ils on le plus souvent exploité les failles du système, à l'échelle locale ou globale, pour gagner leur liberté. C'est la force de l'ouvrage pionnier d'Aline Helg de faire ressortir ces stratégies destinées à renverser subrepticement un rapport de forces qui, dans son écrasant déséquilibre, ne laissait a priori rien espérer."
 

Links/Enlaces top

www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Plus_jamais_esclaves__-9782707188656.html

 

 

Contacting AfroCubaWeb

Electronic mail
     acw_AT_afrocubaweb.com [replace _AT_ with @]

[AfroCubaWeb] [Site Map] [Music] [Arts] [Authors] [News] [Search this site]

Copyright © 1997-2013 AfroCubaWeb, S.A.